Logements bois Hermance 01

 Logements intergénérationnels à Très Haute Performance Energétique, parking public souterrain et aménagements extérieurs  
à Hermance (Genève - Suisse) - 2e Prix

L’enjeu pour le village médiéval d’Hermance réside dans la capacité à répondre aux besoins sociétaux et environnementaux, tout en assurant la transmission de son patrimoine bâti et non bâti exceptionnel. L’implantation d’un nouveau quartier, doit être l’occasion d’intégrer les services, d’accueillir de nouveaux habitants et d'opérer une véritable mise en scène, de la découverte d’Hermance. Ainsi deux problématiques se dégagent : 1- Comment créer un quartier de logements, intégré à la vie du village, tout en assumant la responsabilité de mise en valeur du patrimoine. 2- Comment créer un quartier intergénérationnel emprunt de sérénité et gérer les flux touristiques ou pendulaires qui le traversent ?

La méthodologie de notre proposition s’appuie sur un principe simple : Avant de concevoir les nouveaux volumes du programme de logements, il est nécessaire de définir le vide. Ainsi, pour de répondre aux enjeux évoqués plus haut, deux espaces extérieurs majeurs doivent être qualifiés :

1  -  La création d’un "Glacis" au pied de l’église Saint-Georges afin de mettre en valeur, le caractère frontal des murs d’enceinte et des constructions qui les surplombent. Ceci passe par une "dépollution" visuelle, autour des murs et la proposition d’une identité forte : Un verger avec vue Lac. C’est dans ce contexte bucolique que s’organise les flux piétons vers le parking ou l’arrêt de bus. D’autre part ce verger en terrasses est une invitation à une pause et à la découverte d’Hermance par le haut. Pensé comme une dilatation de la route d’Hermance, le glacis sublime la séquence d’arrivée à Hermance depuis Genève.

2  -  La création d’un Jardin Commun, pensé comme une dilatation du chemin des Murets. Il offre un cadre calme et naturel pour l'épanouissement de la vie quotidienne. Les maisons existantes, sont inclues dans la composition. Il a vocation a créer du lien entre les habitants. La salle commune et les terrasses, notamment, s’ouvrent largement sur ce jardin. Cependant, il n’assume pas de fonction distributive pour les logements. Son traitement est de ce fait plus naturel, comme si la lisière de la forêt toute proche, avait gagné du terrain. Les habitants profitent des qualités d'une lisière : Un sol vivant, de l’ombre, sa faune, etc.  Ainsi le coeur du nouveau quartier existe. Et il est lié au coeur religieux et administratif du bourg par le chemin des Murets.

Dans le cas de ce site, il n’y a pas de volonté de prolonger la morphologie urbaine du bourg, en réinterprétant ses codes. Sa mise en valeur passe plutôt par le contraste, qui existait entre bourg compact et champs et qui persiste lorsque les fines parcelles agricoles sont regroupées pour former des Domaines. 

Le modèle du domaine, nous semble approprié pour qualifier ce site qui maintiendra son unicité. Le morcellement des grandes parcelles, sous l’impulsion de la zone villas, est ainsi évité. Les constructions sont posées dans le site qui alterne arborisation dense et prairie. Ses limites sont parfois matérialisées par les murets existants ou par la végétation. C’est un choix de privilégier le non-bâti pour définir et organiser les espaces extérieurs. Les limites de notre domaine sont donc perméables, c’est un "Domaine Ouvert".

 

Architecte : A&F architectes

Ingénieur Structure : Boss & Ass. Ingénieurs Conseil

Paysagiste : Monnier Architecture du Paysage

Images : Luce Atelier

Collaborateurs A&F architectes : Mehdi Aouabed,

Audrey Humbert.